We use cookies to understand how you use our site and to improve your experience. This includes personalizing content and advertising. By continuing to use our site, you accept our use of Cookies, Privacy Policy Term of use.
Video Player is loading.
Current Time 0:00
Duration -:-
Loaded: 0%
Stream Type LIVE
Remaining Time 0:00
 
1x
117 views • January 29, 2021

Wall Street a tremblé: la fabuleuse histoire de "l'argent bête" contre l'argent de fer

C
Odyssée : https://odysee.com/@Carrefoursdumonde:0?page=1 Twitter : https://twitter.com/CarrefoursM Un évènement récent mérite notre attention. Il n'implique pas seulement Wall Street mais peut-être aussi ce qu’on appelle la «guerre générationnelle» aux États-Unis. L’impact de la pandémie a permis aux grandes entreprises technologiques et financières d’augmenter parfois considérablement leur profit, mais aussi leur emprise sur la société. Ils sont maintenant devenus aussi puissants que les gouvernements. Gamestop est un détaillant américain de jeux vidéo historique. Ses magasins sont présents dans de nombreuses villes américaines. Mais du fait de la concurrence de la vente en ligne et des jeux vidéos en ligne, l'entreprise se portait très mal. En 2019, Gamestop a perdu 795 millions de dollars. Par conséquent, son action n’a cessé de baisser et l’entreprise est devenue la cible des ventes à découvert de Wall Street. Mais il semble que les traders de Wall Street ait été pris à leur propre piège, et cela a ébranlé tout le système financier. Le concept de "vente à découvert" est en fait très simple mais risqué. Il s’agit de vendre un titre qu’on ne possède pas encore mais dont on pense qu’il va baisser et dont la livraison est prévu dans un futur proche. Ca peut être quelques semaines à plusieurs années. Si effectivement l’action baisse dans le temps, alors on achète les actions moins chères que ce qu’on les a vendu préalablement pour pouvoir les livrer à l’acheteur. Par contre, si les actions montent après la vente, on perd de l’argent. Pour la petite histoire, le cas le plus ancien connu de vente à découvert remonte à 1609. Cette année-là, Isaac Le Maire, un des principaux actionnaires de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, a vendu plus d'actions de la compagnie qu'il n'en détenait, pour une livraison différée d'une ou deux années. Il faisait le pari que le cours de l'action baisserait avec l'émergence d'un concurrent français. Cette hypothèse ne se matérialisant pas, le cours de la compagnie remonta et Isaac Le Maire fut incapable de racheter les actions pour les livrer. Les autorités locales décidèrent de bannir la vente à découvert à la suite de cette affaire. Sous l'Empire, Napoléon soupçonnait également les vendeurs à découvert de saper sa politique et fit passer une loi les punissant d’un an d’emprisonnement. Les médias sociaux sont très populaires aujourd'hui et il y a au moins 2,2 millions d'actionnaires américains dans la section Wall Street Bets sur Reddit. Ils ont découvert qu'au moins deux fonds spéculatifs de Wall Street vendaient Gamestop. Ainsi, ces 2,2 millions d'investisseurs particuliers, également méprisés sous le nom de «dumb money», «argent bête» aux yeux de Wall Street, ont collectivement planifié leur «rébellion ». Dans cette rébellion, un grand nombre d'actionnaires de la section Wall Street Bets de Reddit, ainsi que des personnes d'autres plates-formes de médias sociaux, ont acheté en masse des actions GameStop. La loi de l’offre et de la demande étant universelle, les actions de GameStop ont commencé à monter en flèche. Cela a brisé les calculs des sociétés d’investissements qui avaient shorté Gamestop, allant jusqu’à les mettre en danger. Melvin Capital, un fonds spéculatif de Wall Street qui avait 12,5 milliards de dollars d'actifs à la fin de 2020, a été obligé d’emprunter plusieurs milliards pour ne pas faire faillite. Citadel, un autre fonds spéculatif, a perdu 2 milliards de dollars ; Point72, a perdu 750 millions de dollars. Et selon d'autres données, à compter du 27, la perte totale des institutions concernées a dépassé les 5 milliards de dollars américains. Ce qui est très amusant, si on peut dire, c’est que quand ces fonds spéculatifs ont vu l’action Gamestop monter en flèche, ils ont pris peurs. Soit ils attendaient et risquaient de perdre encore plus d’argent si l’action continuait à monter, soit ils achetaient tout de suite en perdant déjà beaucoup d’argent. Ils ont décidé d’acheter tout de suite, mais ça a provoqué une no
Show All
Comment 0