We use cookies to understand how you use our site and to improve your experience. This includes personalizing content and advertising. By continuing to use our site, you accept our use of Cookies, Privacy Policy Term of use.
Video Player is loading.
Current Time 0:00
Duration 0:00
Loaded: 0%
Stream Type LIVE
Remaining Time 0:00
 
1x
389 views • January 17, 2022

Pression sur les non-vaccinés malgré l'espoir de sortie de crise - La Chine poursuit sur sa lancée

C
Alors que l’Assemblée nationale vient d’adopter définitivement le projet de loi sur le Passe Vaccinal par 215 voix contre 58, les propos du président de la république reste présent dans tous les esprits. Ses déclarations sur les non-vaccinés, assumées et préparées, s’expliquent par plusieurs points. Par sa vulgarité et son agressivité, le plus important dans sa déclaration étant que les non vaccinés ne sont plus des citoyens, Emmanuel Macron créé une polémique facile qui lui procurent deux avantages : Premièrement, il réimpose pour un temps au moins la thématique sanitaire au centre du débat présidentiel face à d’autres thèmes qui sont pour lui plus délicats, comme l’insécurité ou l’immigration. Ensuite, il détourne la lassitude voire l’exaspération des français face à l’épidémie vers les non-vaccinés : c’est la théorie du bouc-émissaire tant utile en période de crise. Un bon moyen pour lui d’affranchir son propre gouvernement de toute critique et faisant portée sur les non-vaccinés l’entière responsabilité de la situation actuelle. Notons également au passage, que quelques jours après ces déclarations, M. Macron assumait totalement ses propos… tout en se cachant derrière la présence lors de l’interview de personnels soignants en colère contre les non-vaccinés… Enfin, remuant le couteau dans la plaie d’un clivage existant au sein de la société, M. Macron resserre derrière lui une partie de son bloc électorale déjà convaincu par le passe vaccinale… Et en radicalisant l’opposition à ce même passe vaccinale, opposition qui est à juste titre choquée par une telle déclaration, il la pousse à la faute ; faute qu’il pourra encore plus facilement exploitée pour la décrédibiliser. Ce qui est important à noter, c’est que cette agressivité grandissante dont sont victimes les non-vaccinés s’accompagne symboliquement d’une autre violence, cette fois faite aux enfants pour le dépistage de la maladie. Voici le témoignage d’une préparatrice en pharmacie qui a beaucoup circulé sur Internet.
Show All
Comment 0